Liposuccion du double menton ratée : que faire ?

par | 24 janvier 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie esthétique

La liposuccion du double menton est une intervention chirurgicale à visée esthétique qui donne généralement des résultats très satisfaisants. Dans un petit nombre de situations cependant, il peut arriver qu’elle ne produise pas l’effet escompté, en raison de certaines imperfections. Dans l’immense majorité des cas, des solutions existent pour y remédier.

 

En quoi consiste une liposuccion du double menton ?

 

La liposuccion (ou lipoaspiration) du double menton est indiquée pour les patients, hommes ou femmes, en surpoids ou non, qui sont gênés par la présence d’une trop grande quantité de graisse infiltrée sous le menton, parfois jusqu’à la base du cou. Cet excès de graisse localisée peut être à l’origine de complexes : le bas du visage paraît alourdi, bouffi. De profil, l’angle entre la pointe du menton et le cou n’est pas suffisamment marqué. La liposuccion consiste à aspirer la graisse en excès, grâce à des canules très longues et fines, insérées par une minuscule incision cutanée sous le menton. Une fois la graisse excédentaire retirée, la peau est lissée et les incisions refermées par un point unique. Dans les suites, la peau se rétracte naturellement sur la courbe nouvellement dessinée du menton. Au bout de quelques semaines, le résultat est visible : le double menton a disparu, la peau est retendue. La démarcation entre le menton et le cou est plus nette et marquée. Dans le même temps opératoire, il peut être pratiqué une lipoaspiration au niveau des joues, pour un remodelage complet du visage et du profil.

 

Quand considère-t-on qu’une liposuccion du double menton est ratée ?

 

La liposuccion du double menton donne généralement d’excellents résultats et comporte très peu de risques. Il ne faut pas confondre les suites opératoires normales et classiques avec un échec de l’intervention. Ainsi, il est tout à fait normal d’avoir quelques douleurs juste après l’opération, ainsi que des ecchymoses au niveau du cou pendant quelques jours. La présence persistante, parfois jusqu’à trois mois, d’un œdème sous le menton peut faire craindre au patient que la lipoaspiration est ratée. Ce n’est pas le cas et tout rentrera dans l’ordre une fois l’œdème totalement résorbé. Mais en dehors de ces effets normaux, il peut arriver néanmoins que le résultat ne soit pas à la hauteur des espérances du patient. On peut considérer qu’une liposuccion du double menton est ratée face à certains constats :

  • Une asymétrie due à la persistance d’une plus grande quantité de graisse d’un côté que de l’autre.
  • La présence d’aspérités (bosses ou creux) sur la peau du menton, qui produisent un effet de « tôle ondulée ».
  • Un aspect relâché de la peau malgré l’intervention : il est plus courant chez les personnes de plus de 50 ans, dont la peau est moins élastique.

 

Quelles solutions quand la liposuccion est ratée ?

 

En cas de constat d’échec ou d’imperfections de la lipoaspiration du double menton, il existe des solutions.

  • En cas d’irrégularités, une retouche peut être réalisée pour retirer une petite quantité de graisse complémentaire et relisser la peau.
  • Lorsque la peau n’est pas suffisamment tendue et paraît toujours relâchée, un lifting du cou peut être proposé, en respectant un intervalle de quelques mois après la liposuccion.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de votes : 9

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de votes : 9

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Dr Picard