Plastie prothèses ou prothèses mammaires avec lifting mammaire associé

Dr Picard    //    Chirurgie esthétique à Paris & Levallois    //    Chirurgie esthétique des seins    //    Plastie prothèses ou Prothèses mammaires avec lifting mammaire associé

L’association d’un lifting mammaire à une augmentation mammaire est la seule solution pour resculpter un sein tombant et vidé. Cette intervention est une véritable métamorphose pour les poitrines qui sont à l’origine de gros complexes.

  • Association nécessaire lorsque les seins sont détendus et tombés.
  • Possibilité d’obtenir un résultat attractif et naturel.
  • Les cicatrices s’estompent en 12 à 18 mois.

Qu’est-ce qu’une plastie prothèses ou pexie prothèses ou ptose prothèses ?


Quelle est la définition d’une augmentation mammaire par prothèses avec lifting mammaire associé ?

L’augmentation mammaire avec lifting mammaire a plusieurs synonymes : pexie prothèses, plastie prothèses, ptose prothèses, prothèses plus cure de ptose, prothèses plus ptose, prothèses plus lifting.

Cette intervention est nécessaire lorsqu’une patiente désire une augmentation mammaire mais que ses aréoles sont trop tombées ou que la peau de ses seins est trop détendue pour permettre la pose d’implants mammaires uniquement.

Une plastie prothèses correspond donc à une cure de ptose (remontée mammaire) associée à la pose de prothèses mammaires.

 

Quand est-il nécessaire d’associer une cure de ptose avec la pose de prothèses mammaires ?

  • Lorsque les aréoles sont trop basses.
  • Lorsque la peau du sein est trop détendue.

Si l’aréole est trop basse, le positionnement des implants mammaires n’est pas harmonieux avec le sein : les aréoles ne sont pas au sommet du sein, et « tombent » par-dessus les implants mammaires.

Si la peau est trop détendue, les implants mammaires ne tendent pas la peau mammaire, et le résultat est esthétiquement insatisfaisant.

 

Comment peut-on prédire la nécessité d’un lifting mammaire associé ?

Pour pouvoir prédire la position de l’aréole dès la consultation, le Docteur Frédéric Picard réalise la manœuvre du Dr Per Heden, qui consiste à repérer la position de l’aréole avec les mains de la patiente derrière la tête et les coudes dirigés vers l’arrière.

Si cette manœuvre remonte l’aréole 45 millimètres au-dessus du sillon sous-mammaire et si la longueur de peau du segment 3 (la partie inférieure du sein) est inférieure à environ 10 centimètres, alors il est possible de mettre en place des implants mammaires sans modifier l’enveloppe cutanée de la poitrine.

Manœuvre de Per Heden :

1° La hauteur du sillon sous mammaire est rapportée sur la ligne médiane.

2° La patiente positionne ses mains derrière sa tête en dirigeant les coudes en arrière.

La nouvelle hauteur de l’aréole est rapportée sur la ligne médiane.

La différence de hauteur entre le sillon mammaire et la hauteur de l’aréole mains derrière la tête est mesurée.

Si cette mesure est inférieure à 40% du diamètre de la prothèse, il faut prévoir de réaliser un lifting mammaire associé ou un compromis entre la taille des prothèses mammaires et le type de cicatrice.  

 

Quelle est l’alternative à la plastie prothèses ? 

L’alternative à l’augmentation mammaire par plastie prothèses est l’augmentation mammaire par lipofilling mammaire associé à une cure de ptose.

L’association lipofilling mammaire + cure de ptose est une excellente intervention, sans pose de corps étranger et qui métamorphose une poitrine tombée et vidée.

La limite de l’intervention lipofilling mammaire + cure de ptose est que l’augmentation de volume mammaire sera limitée à une augmentation d’un bonnet de soutien-gorge.

 

Quelles sont les cicatrices d’une plastie prothèses et comment détermine-t-on la cicatrice à réaliser ? 

Il existe 2 types de plastie prothèses : le round block et la plastie en « T inversé ».

Le round block consiste à remonter l’aréole en laissant une cicatrice uniquement péri aréolaire (autour de l’aréole). Cette technique a pour avantage majeur de ne laisser de cicatrice qu’autour de l’aréole : elle est réservée aux remontées inférieures à 2cm et il n’est pas rare de reprendre cette cicatrice pour l’améliorer au bout d’un an.

Le « round block » ne permet pas de traiter l’excès de peau dans la partie inférieure du sein, il permet uniquement de remonter l’aréole d’un ou deux centimètres.

La plastie en « T inversé » permet à la fois de remonter l’aréole mais aussi de resculpter le sein en retirant l’excès de peau mammaire. Il en résulte une cicatrice péri aréolaire (comme le round block), une cicatrice verticale d’environ 6cm et une cicatrice horizontale cachée dans le sillon sous-mammaire.

L’avantage de la cicatrice en « T inversé » est à la fois de pouvoir remonter de plus de 2 centimètres l’aréole mais aussi de retirer l’excès de peau du segment 3 du sein (la partie inférieure du sein).

 

Quels sont les risques liés au tabac d’une plastie prothèses ?

Lors d’une intervention de plastie prothèses chez une patiente fumeuse, le risque de troubles de cicatrisation, de désunion de cicatrice et d’exposition des prothèses mammaires est important, avec en plus un risque d’élargissement inesthétique des cicatrices.

Le Docteur Frédéric Picard refuse d’opérer les patientes fumeuses qui nécessitent une intervention de plastie prothèses.

Quelles sont les étapes préopératoires en vue d’une plastie prothèses ?


  • La consultation préopératoire est identique à celle d’une augmentation mammaire par implants mammaires.
    • La Docteur Frédéric Picard insiste bien sur l’évolution des cicatrices après l’intervention.
    • Le tabac est formellement interdit 15 jours avant l’intervention et 1 mois après.
  • Les examens préopératoires sont :
    • Mammographie ou Echographie mammaire pour les patientes de moins de 25 ans.
    • Une prise de sang est à réaliser.
    • Consultation avec l’anesthésiste.

Comment se déroule l’intervention de plastie prothèses ?


  • Une plastie prothèse dure environ 2h30.
  • L’arrivée à la clinique se fait environ 2 heures avant le début de l’intervention.
  • Une douche bétadinée n’est pas nécessaire avant l’intervention.
  • Le Docteur Frédéric Picard prend les photos sous les différents angles nécessaires et réalise les dessins préopératoires dans la chambre.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale.

  • L’intervention commence par la désépidermisation péri-aréolaire.
  • Les implants mammaires sont mis en place et la glande mammaire est refermée.
  • La patiente est mise en position assise et les dessins sont perfectionnés.
    • La qualité du résultat et de la symétrie mammaire est vérifiée par le Docteur Frédéric Picard, l’aide opératoire, l’anesthésiste et les infirmières présentes en salle d’opération.
  • Désépidermisation des tissus cutanés en trop.
  • Remodelage cutané et vérification de la qualité du résultat.
  • Suture des tissus sous-cutanés et cutanés.
  • Mise en place d’un pansement compressif.

Suites opératoires d’une plastie prothèses


Après une intervention de plastie prothèses, chaque patiente se réveille avec un pansement compressif, c’est-à-dire un bandage qui comprime la poitrine pour pouvoir diminuer au maximum tous les micros saignements du site opératoire.

Les douleurs postopératoires sont généralement très modérées du fait de la prise en charge anesthésique qui « éteint » le nerf du muscle grand pectoral responsable de la douleur.

L’ouverture du bandage de compression se fait soit le soir même, soit le lendemain matin. Dans l’immense majorité des cas, il n’y a pas de drain mis en place.

Le stéristrips collés sur la cicatrice vont sous l’eau de la douche et sont décollés entre le 12ème et le 15ème jour. Il suffit après la douche de glisser des compresses entre les stéristrips et le soutien-gorge de contention.

La douleur postopératoire diminue progressivement pour devenir une gêne au bout de quelques jours. En cas de douleur dans les premières heures, il est nécessaire de prendre des traitements antalgiques adaptés pour ne pas faire monter sa tension artérielle.

Il ne faut pas résister à la douleur, il faut l’accepter et prendre les médicaments efficaces sur celle-ci (Paracetamol, Nefopam, Codéine, Tramadol et rarement Morphine).

Quel est le tarif d’une plastie prothèses ou cure de ptose prothèses ?


Le prix d’une augmentation mammaire par plastie prothèses mammaires avec le Docteur Frédéric Picard est de 6800€.

Ce prix ne comprend pas la première consultation avec le Docteur Frédéric Picard (100€), la consultation avec l’anesthésiste (100€), le soutien-gorge de contention de marque EMBODY (environ 100€), et les médicaments postopératoires.

chirurgien esthetique paris docteur frederic picard chirurgien esthetique 92 chirurgien specialiste protheses mammaires lipofilling rhinoplastie

Docteur Frédéric Picard

Le Docteur Frédéric Picard, chirurgien esthétique à Paris et à Levallois, est spécialiste en chirurgie esthétique et réparatrice des seins, du visage (notamment en rhinoplastie), ainsi qu'en chirurgie esthétique des fesses, de la liposuccion, et en chirurgie de l'intime féminin.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 5

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?