Bodylift à Paris & Levallois-Perret

Dr Picard    //    Chirurgie esthétique à Paris & Levallois    //    Chirurgie esthétique de la silhouette    //    Bodylift à Paris & Levallois

Le bodylift est l’intervention qui traite le relâchement cutané du ventre et des fesses en même temps. Lors d’un bodylift, on peut y associer d’autres gestes chirurgicaux pour améliorer en même temps les fesses et la poitrine.

  • Chirurgie réparatrice de la ceinture abdominale et des fesses.
  • Amélioration spectaculaire de la silhouette et du bien-être.
  • Bénéfices psychologiques importants.
  • Association possible avec une lipoaspiration, un lipofilling ou une chirurgie mammaire.

Qu’est-ce qu’un bodylift ?


Définition

  • Un bodylift est l’intervention qui consiste à traiter le relâchement cutané de la ceinture abdominale, du buste et de la face externe des cuisses suite à une perte de poids importante.
  • Un bodylift est la combinaison de deux interventions bien codifiées :
  • Dans de rares cas, le bodylift peut traiter les bourrelets qui se trouvent en haut du dos et sous les seins : il s’agit d’un « bodylift supérieur ».

 

Quels sont les objectifs d’un bodylift ?

  • Redessiner le ventre.
    • Retirer l’excès cutané abdominal.
    • Retendre la peau abdominale.
    • Retendre le pubis.
  • Redessiner la face externe des cuisses.
    • Retirer l’excès cutané de la face externe des cuisses.
    • Retendre la peau de la face externe des cuisses.
    • Diminuer la largeur des cuisses.
  • Retirer l’excès cutané des poignées d’amour.
    • Retendre la peau des poignées d’amour.
    • Remonter les fesses.

 

Quelles sont les interventions que l’on peut associer à un bodylift ?

 

Bons candidats

  • Les personnes qui ont eu une perte de poids importante et qui ont un excès de peau disgracieux au niveau de la ceinture abdominale et du dos.
  • Les personnes qui ont à la fois un relâchement cutané au niveau abdominal et des fesses tombantes.

Quelles sont les étapes préopératoires d’un bodylift ?


Comment se déroule la consultation préopératoire d’un bodylift ?

  • Chaque patiente expose ses gênes, ses désirs, ses antécédents de poids et de grossesses.
  • L’examen clinique consiste à identifier le relâchement cutané, les tissus abimés, et les excès adipeux :
    • Le ventre: un relâchement cutané, un diastasis, un excès adipeux.
    • Les poignées d’amour et les fesses: un relâchement cutané, un excès adipeux, des fesses tombantes.
    • Les cuisses: un relâchement cutané externe, une culotte de cheval.
  • Après avoir évalué la nécessité de réaliser un bodylift, le Docteur Frédéric Picard vous exposent les inconvénients, les risques et les suites opératoires attendues d’un bodylift.

 

Quels sont les examens préopératoires en vue d’un bodylift ?

  • En dehors d’un bilan sanguin pour vérifier votre état de santé général, il n’y a pas d’examen préopératoire particulier. Rarement, il peut être nécessaire de réaliser un scanner abdominal.
  • Lors de la consultation d’anesthésie, en cas d’anémie ou de taux d’hémoglobine bas, l’anesthésiste vous prescrit un traitement de fer et de vitamine B12 quelques semaines avant l’intervention.

Déroulement


  • L’hospitalisation dure entre 1 nuit et 5 nuits en fonction des cas.
  • L’anesthésie est générale.
  • L’intervention dure entre 3 heures et 6 heures en fonction des objectifs à atteindre :
  • A la fin de l’intervention, le panty de contention est mis en place.

Comment se déroule la période postopératoire ?


Quelles sont les suites opératoires immédiates d’un bodylift ?

  • Chaque patiente se réveille avec la gaine de contention (voir photo ci-dessous).
  • La position de repos est allongée en demi-assis :
    • Pas trop assis pour ne pas tirer la suture arrière.
    • Pas trop allongé pour ne pas tirer sur la suture avant.
  • Les douleurs postopératoires sont très variables et sont surtout causées par la lipoaspiration.
  • La prise de traitements antalgiques dès l’apparition des symptômes permet de limiter l’intensité des douleurs.
  • La première douche postopératoire est prise le lendemain de l’intervention sans protection particulière des cicatrices. L’eau de la douche peut ruisseler sur les cicatrices.
  • Chaque jour après la douche, un pansement ou des compresses sont positionnées sous la gaine de contention.
  • La date de sortie de la clinique dépend de votre état de fatigue et peut avoir lieu dès le lendemain de l’intervention.
  • Les injections d’anticoagulants sont obligatoires pendant 14 jours pour limiter le risque de phlébite.
  • Le port des bas de contention est obligatoire pendant 14 jours aussi pour limiter le risque de phlébite.
  • Le vêtement compressif est à porter pendant 1 mois en permanence sauf dans la douche et quand il est lavé.
  • Le repos est conseillé pendant une semaine avec des déplacements nécessaires au domicile pour stimuler la circulation sanguine.
  • Les premières sorties du domicile (faire les courses) sont progressives au bout de quelques jours.
  • La reprise des activités professionnelles est possible dès 8 à 10 jours après l’intervention en fonction des métiers.
  • La reprise des activités sportives nécessite au minimum 45 jours d’arrêt, puis une reprise progressive en respectant l’indolence.
liposuccion poignees d amour docteur frederic picard chirurgien esthetique paris 16 levallois chirurgien specialiste liposuccion

Bodylift : résultat final

  • Le résultat est immédiat sur la silhouette et l’amélioration du relâchement cutané.
  • Les cicatrices se referment progressivement en 2 à 4 semaines.
  • Lorsque la cicatrisation cutanée est complète, il est utile de masser et de nourrir la cicatrice avec une crème cicatrisante de type Cicalfate©, Cicabio©, ou Cicaplast©.
  • Les fils sont retirés au 15ème jour environ.
  • Les tissus cutanés et sous-cutanés sont durs pendant plusieurs semaines puis s’assouplissent progressivement.
  • L’œdème s’estompe progressivement pendant plusieurs mois.
  • Le résultat est définitif sur la silhouette au bout de 6 mois.
  • L’aspect final des cicatrices est atteint au bout de 12 à 18 mois.

 

Complications éventuelles

  • Phlébite: le bodylift peut entrainer l’apparition de caillots sanguins dans les veines des membres inférieurs. Il est donc nécessaire de respecter les consignes postopératoires pour la prévention thrombo-embolique (bas de contention, anticoagulants, ne pas rester allongé). 
  • Hématome: rarement, un petit vaisseau peut se rouvrir et entrainer l’apparition d’une collection de sang sous la peau. Cela nécessite de retourner au bloc opératoire pour évacuer la collection et cautériser le vaisseaux.
  • Sérome: il est possible que de la lymphe stagne sous la peau abdominale suite à un bodylift, surtout lorsqu’il est accompagné d’une lipoaspiration. Cela nécessite une ponction en consultation qui pourra être répétée à une semaine d’intervalle.
  • Infections et nécroses cutanées: la peau abdominale peut être affaiblie par les gestes opératoires d’un bodylift et présenter des lésions de souffrance cutanée. En fonction des cas, le traitement consiste à laisser le corps cicatriser naturellement ou à retirer chirurgicalement la peau trop affaiblie par l’intervention. 
  • Cicatrices disgracieuses: en cas de cicatrice insatisfaisante, il est possible de reprendre superficiellement la cicatrice de bodylift pour la rendre plus discrète au bout d’un an voire un an et demi. Il est aussi envisageable de dermo pigmenter la cicatrice pour la camoufler.

 

 

Comment peut-on améliorer la cicatrice d’un bodylift ?

  • Suturer les berges cutanées sans tension excessive : cela nécessite de reporter la tension sur la paroi abdominale par la technique dite de « haute tension ».
  • Utiliser des fils résorbables et de petit diamètre.
  • Eloigner les nœuds de la cicatrice.
  • Utiliser le Laser Urgotouch© à la fin de l’intervention bien que les preuves scientifiques soient encore limitées.
  • Nourrir ses cicatrices quotidiennement avec une crème cicatrisante pendant 1 an.
  • Ne pas exposer au soleil ses cicatrices pendant 1 an.
  • Masser ses cicatrices quelques minutes par jour pendant les 3 premiers mois.
  • Une retouche superficielle de cicatrice est possible au bout de 12 à 18 mois postopératoires.
  • Une dermo pigmentation des cicatrices est possible 18 mois après l’intervention.

Bodylift : prix et prise en charge


Quels sont les critères de prise en charge d’un bodylift ?

  • Le bodylift peut faire l’objet d’une prise en charge par l’assurance maladie des frais de clinique et de bloc opératoire chez une personne qui a eu une perte de poids importante et qui présente un excès de peau circonférentiel (peau recouvrant le pubis à l’avant, peau des poignées d’amour en excès à l’arrière).
  • Si ces critères de prise en charge sont présents, le Docteur Frédéric Picard remplira une demande d’entente préalable, ce qui entrainera une étude de votre dossier par l’assurance maladie.

 

Quel est le prix d’un bodylift ?

  • Le tarif d’un bodylift varie entre 5800€ et 12200€ en fonction de la durée opératoire, de la quantité de lipoaspiration, de l’état de la paroi musculaire et de la prise en charge par l’assurance maladie.
  • En plus du prix de l’intervention, il faut ajouter la consultation avec le médecin anesthésiste (100€), l’achat du panty de contention (environ 180€) et les traitements postopératoires.
chirurgien esthetique paris docteur frederic picard chirurgien esthetique 92 chirurgien specialiste protheses mammaires lipofilling rhinoplastie

Docteur Frédéric Picard

Le Docteur Frédéric Picard, chirurgien esthétique à Paris et à Levallois, est spécialiste en chirurgie esthétique et réparatrice des seins, du visage (notamment en rhinoplastie), ainsi qu'en chirurgie esthétique des fesses, de la liposuccion, et en chirurgie de l'intime féminin.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 7

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?