Nymphoplastie ou Réduction des petites lèvres

Dr Picard    //    Chirurgie esthétique à Paris & Levallois    //    Chirurgie esthétique de l’intime    //    Nymphoplastie ou Réduction des petites lèvres à Paris & Levallois

La nymphoplastie réduit la taille des petites lèvres hypertrophiques du sexe féminin pour apporter plus de confort aux femmes complexées et embellir l’apparence de leur vulve.

  • Chirurgie d’embellissement du sexe féminin.
  • Chirurgie peu invasive en ambulatoire.
  • Chirurgie possible sous anesthésie locale.
  • Bénéfice psychologique important.

Qu’est-ce qu’une nymphoplastie ou réduction des petites lèvres génitales ?


Quelle est la définition d’une nymphoplastie ou réduction des petites lèvres ?

  • La nymphoplastie est l’opération qui consiste à réduire la taille des petites lèvres génitales lorsqu’elles sont hypertrophiques.
  • Des petites lèvres hypertrophiques sont caractérisées par l’excès de tissu et de plis cutanés visibles et disgracieux responsables de symptômes tels que :
    • Un complexe psychologique sur l’apparence de l’organe génital féminin.
    • Une gêne physique lors de l’habillement, des pratiques sportives et des rapports sexuels.
    • Une béance génitale.
  • Lors d’une nymphoplastie, en plus de la réduction des petites lèvres, il est souvent associée une augmentation de la taille des grandes lèvres pour les rendre plus bombantes et cacher d’autant plus les petites lèvres.
  • En cas d’hypertrophie du capuchon du clitoris, il est fréquent de réaliser dans le même temps une réduction de la taille du capuchon du clitoris appelée « plastie » de capuchon du clitoris.

 

Quels sont les objectifs d’une nymphoplastie ou réduction des petites lèvres ?

  • Réduire la taille des petites lèvres génitales.
  • Retirer les complexes psychologiques et physiques liés aux organes génitaux féminins.
  • Traiter les symptômes physiques de l’hypertrophie des petites lèvres (gêne pendant la pratique sportive, à l’habillement ou lors des rapports sexuels).

 

Bonnes candidates

  • Les femmes qui ont des petites lèvres hypertrophiques.
  • Les femmes complexées par l’apparence de leurs petites lèvres.
  • Les femmes qui ont des symptômes physiques liés à leurs petites lèvres hypertrophiques.

 

Quelles sont les possibilités techniques lors d’une nymphoplastie de réduction des petites lèvres ?

  • Le sexe féminin peu présenter 3 particularités gênantes ou disgracieuses :
    • L’hypertrophie des petites lèvres génitales lorsqu’elles sont de taille importante.
    • L’atrophie des grandes lèvres génitales lorsqu’elles sont trop plates ou d’aspect vidé.
    • L’hypertrophie du capuchon du clitoris lorsqu’il présente trop de surface et trop de plis.
  • Les gestes chirurgicaux ont donc pour but de traiter ces différentes particularités anatomiques :
    • En retirant l’excès cutanéo-muqueux des petites lèvres hypertrophiques.
    • En remplissant les grandes lèvres par du tissu adipeux par un lipofilling des grandes lèvres.
    • En retirant l’excès cutanéo-muqueux du capuchon du clitoris par une plastie du capuchon du clitoris.

 

Pourquoi est-il utile d’associer un lipofilling des grandes lèvres génitales ?

  • Le lipofilling des grandes lèvres génitales consiste à injecter 10 à 12mL de tissu adipeux dans chaque grande lèvre.
  • Remplir les grandes lèvres génitales a plusieurs avantages:
    • Rendre le sexe féminin plus charnel.
    • Rajeunir le sexe féminin.
    • Enfouir d’autant plus les petites lèvres génitales hypertrophiques.

 

Quelles sont les différentes techniques chirurgicales d’une nymphoplastie de réduction des petites lèvres ?

  • Il y a 2 grandes techniques de réduction des petites lèvres génitales :
    • La technique longitudinale qui consiste à retirer l’excès de petite lèvre qui dépasse des grandes lèvres.
    • La technique cunéiforme qui consiste à retirer un triangle de petite lèvre génitale pour placer la cicatrice perpendiculairement au bord libre des petites lèvres.

 

Comment choisir la technique chirurgicale ?

  • Chaque technique a ses avantages et inconvénients:
    • La technique cunéiforme a pour avantage de reconstruire un bord libre sans cicatrice puisque la cicatrice se trouve perpendiculaire au bord libre. Elle a pour limite de laisser parfois un petit excès résiduel de petite lèvre.
  • La technique longitudinale a pour avantage de réaliser une résection simple et sur-mesure de l’excès de petite lèvre. Elle a pour limite de laisser la cicatrice sur le bord libre des petites lèvres.
  • Du point de vue de la satisfaction postopératoire, les deux principales techniques chirurgicales de réduction des petites lèvres hypertrophiques apportent un fort taux de satisfaction.

Quelles sont les étapes préopératoires en vue d’une nymphoplastie de réduction des petites lèvres ?


Comment se déroule la consultation préopératoire en vue d’une nymphoplastie ?

  • Chaque patiente expose ses symptômes et son ressenti concernant ses petites lèvres.
  • L’examen clinique consiste à évaluer les différents éléments de la vulve : petites lèvres, grandes lèvres, capuchon du clitoris, clitoris, et des signes éventuels de béance, d’irritations et d’infection génitale.
  • Le Docteur Frédéric Picard explique les étapes préopératoires, de l’intervention et les suites opératoires.

 

Quels sont les examens préopératoires avant une nymphoplastie ?

  • Une prise de sang pour vérifier les cellules sanguines, l’hémostase, le rein, le foie, les sérologies et le groupe sanguin.
  • Une consultation avec l’anesthésiste.

Comment se déroule une réduction des petites lèvres ?


  • L’hospitalisation est ambulatoire.
  • L’anesthésie est générale, ou locales pour les patientes réticentes à l’anesthésie générale. 
  • L’intervention dure entre 1 heure et 1 heure trente.
    • DESSINS PREOPERATOIRES : l’excès de tissus est repéré.
    • INFILTRATION : les petites lèvres sont infiltrées d’un sérum anti-douleur et anti-saignement.
    • RESECTION : l’excès de tissu est réséqué selon la technique choisie.
    • SUTURE : Les berges de résection sont suturées au fil résorbable.
  • A la fin de l’intervention, il n’y a pas de pansement : une protection de type serviette hygiénique est mise en place dans une culotte jetable.

Comment se déroule la période postopératoire d’une nymphoplastie ?


  • Chaque patiente se réveille avec une culotte jetable et une serviette hygiénique.
  • Les douleurs sont contrôlées par les traitements antalgiques qu’il faut prendre dès que les premiers symptômes douloureux apparaissent.
  • La sortie de la clinique a lieu le jour même.
  • La première douche est possible dès le lendemain.
  • La toilette intime est conseillée au savon neutre.
  • Les sutures vont dans la douche sans protection particulière.
  • Il n’y a pas de pansement particulier, il faut mettre une serviette hygiénique dans la culotte pendant les premières semaines.
  • Pendant les deux premiers jours, le repos à la maison est conseillé.
  • La reprise du travail est possible au 3ème jour en fonction des activités professionnelles.
  • La reprise des activités sportives est progressive au bout de 2 à 3 semaines.
  • La reprise des rapports sexuels est possible au bout d’un mois postopératoire, après une cicatrisation complète des berges cutanées.
  • Les fils sont résorbables et tombent sans besoin d’être retirés par une infirmière.

 

Suites opératoires après une réduction des petites lèvres ?

  • Les petites lèvres génitales sont œdématiées pendant plusieurs semaines.
  • Les douleurs s’estompent progressivement et nécessitent la prise d’un traitement antalgique pendant quelques jours.
  • Une gêne et des picotements persistent pendant plusieurs semaines.
  • La cicatrice s’estompe progressivement en 3 à 6 mois.
  • Le résultat définitif est évalué au bout de 6 mois.

 

Complications éventuelles

  • Le principal risque opératoire est le saignement qui peut nécessiter une reprise au bloc opératoire pour cautériser le petit vaisseau qui saigne.
  • La réduction des petites lèvres génitales est une intervention peu risquée qui nécessite rarement de retouche :
    • Désunion de cicatrice.
    • Rejet de fil de suture.
    • Asymétrie des petites lèvres.

Nymphoplastie : prix et prise en charge


Critères de prise en charge

  • Les petites lèvres hypertrophiques de taille importante avec retentissement psychologique peuvent bénéficier d’une prise en charge par l’assurance maladie.

 

Quel est le prix d’une nymphoplastie ou réduction des petites lèvres ?

  • Le prix d’une nymphoplastie est de 2800€ en cas de prise en charge par l’assurance maladie.
  • Le prix d’une nymphoplastie est compris entre 3400€ et 4000€ en fonction des gestes associés sans prise en charge par l’assurance maladie.
  • Ce prix ne comprend pas la consultation avec le Docteur Frédéric Picard (100€), la consultation d’anesthésie (100€) et les médicaments postopératoires (quelques dizaines d’euros).

Photos nymphoplastie avant-après


Voici quelques exemples de nymphoplastie avant après

chirurgien esthetique paris docteur frederic picard chirurgien esthetique 92 chirurgien specialiste protheses mammaires lipofilling rhinoplastie

Docteur Frédéric Picard

Le Docteur Frédéric Picard, chirurgien esthétique à Paris et à Levallois, est spécialiste en chirurgie esthétique et réparatrice des seins, du visage (notamment en rhinoplastie), ainsi qu'en chirurgie esthétique des fesses, de la liposuccion, et en chirurgie de l'intime féminin.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 12

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?