Retrait de prothèses mammaires et lipofilling en remplacement

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Prothèses mammaires

Les patientes qui souhaitent augmenter le volume de leur poitrine ont le choix entre deux techniques : la pose de prothèses mammaires et le lipofilling mammaire.

Il peut arriver que le lipofilling soit envisagé en seconde intention après la pose, puis le retrait, des implants mammaires.

 

Pourquoi remplacer ses prothèses par un lipofilling mammaire ?

 

Les causes du retrait de prothèses mammaires sont variées. Elles peuvent dépendre :

  • du souhait de la patiente qui s’est lassée de ses implants, les trouve trop volumineux, trop visibles, ou ne souhaite plus la présence d’un corps étranger.
  • d’un problème au niveau de la prothèse (fuite de silicone, rupture, asymétrie, etc.) qui impose son retrait.
  • d’un problème de santé plus général.

 

Le remplacement des prothèses par un lipofilling est-il toujours possible ?

 

Le lipofilling consiste en une greffe de graisse autologue : la quantité de graisse nécessaire à l’augmentation mammaire souhaitée est prélevée sur la patiente elle-même, dans une zone qui en est suffisamment pourvue (par exemple les cuisses).

Après purification visant à conserver les seules cellules graisseuses utiles, cette graisse est réinjectée dans les seins pour augmenter leur volume. Une partie non négligeable de la graisse injectée étant appelée à naturellement se résorber dans l’organisme, il faut donc en tenir compte dans l’évaluation du volume à prélever.

Les femmes qui n’ont pas de réserves de graisse suffisantes ne peuvent donc pas bénéficier d’un lipofilling mammaire. Il en va de même pour celles qui souhaitent une augmentation de plus d’un bonnet de soutien-gorge.

 

Comment se déroule le remplacement des prothèses mammaires par un lipofilling ?

 

Le remplacement peut avoir lieu au cours du même temps opératoire, ou avec un intervalle entre les deux interventions. Ce choix dépendra le plus souvent des raisons qui motivent le changement. Par exemple, un retrait des prothèses motivé par un problème de santé ne sera pas immédiatement suivi d’un lipofilling.

Quand les deux interventions se déroulent dans le même temps, plusieurs étapes se succèdent :

  • Le chirurgien procède au retrait de l’implant mammaire en incisant la peau au même endroit que lors de la pose, pour ne pas créer une nouvelle cicatrice.
  • À ce stade, il peut être amené à réaliser un geste complémentaire particulier en fonction des raisons qui motivent le retrait de la prothèse : par exemple, si une coque fibreuse s’est formée, le chirurgien la retirera en procédant à une capsulectomie.
  • Il procède dans un second temps au prélèvement de la graisse nécessaire par liposuccion.
  • La graisse prélevée est traitée (généralement par centrifugation) pour ne garder que les cellules adipeuses utiles.
  • Le chirurgien réinjecte la graisse purifiée en plusieurs points sur les seins, dans les plans sous-cutanés superficiels et profonds, afin d’augmenter leur volume et de combler les creux.

 

Quels résultats après un remplacement de prothèses mammaires par un lipofilling ?

 

Avec un lipofilling mammaire, le volume injecté reste raisonnable. En l’absence de tout corps étranger sous la peau, le sein a une forme et un volume très naturels. Le volume des seins sera en règle générale moindre qu’avec la prothèse.

Les résultats se maintiennent dans le temps, même en cas de variation de poids.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 3.7 / 5. Nombre de votes : 3

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 3.7 / 5. Nombre de votes : 3

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Dr Picard