Rhinoplastie : évolution mois après mois

par | 24 février 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie esthétique | Rhinoplastie

Pour juger de l’évolution d’une rhinoplastie, il faut se montrer patient. Les résultats apparaissent progressivement, au fil des mois qui suivent l’intervention chirurgicale, et jusqu’à parfois une année après. Voici les différentes étapes qui se succèdent dans les suites d’une rhinoplastie.

 

Dans les suites immédiates et la première semaine après la rhinoplastie

 

Il existe plusieurs modalités chirurgicales pour réaliser une rhinoplastie : selon qu’elle est « ouverte » (quand les structures nasales sont atteintes en pratiquant une incision sur la peau du nez) ou « fermée » (quand la voie d’abord est interne, par l’intérieur du nez), les suites peuvent être légèrement différentes. De manière générale, elles sont marquées par :

  • Un hématome qui s’étend parfois autour des yeux et sur les pommettes.
  • Un œdème important, en réaction à l’ « agression » des structures nasales. Il est possible de le limiter en apposant de la glace (en prenant bien garde de ne pas l’appliquer directement sur la peau du nez).
  • Des douleurs.
  • Des modifications de la sensibilité de l’ensemble du nez.

 

Quand des fils de suture non résorbables ont été utilisés, c’est au cours de cette première période qu’ils sont retirés. Le strict respect des consignes post-opératoires données par le chirurgien est primordial pour garantir les meilleures suites possibles et limiter les risques de difficultés de cicatrisation. Par exemple, le patient doit absolument éviter de se moucher fortement car cela pourrait provoquer des saignements et compromettre la cicatrisation. Il faut aussi s’abstenir de toucher son nez, encore fragilisé. Dans les suites immédiates et au cours de la première semaine post-opératoire, il n’est pas encore possible de juger du résultat puisque le nez est encore très gonflé.

 

Un mois après

Là encore, il n’est pas possible de juger du résultat de l’intervention car l’œdème, bien que moins prononcé qu’au début, reste présent et déforme encore la structure du nez. En revanche, les hématomes ont en général disparu, soit totalement, soit en grande partie. La sensibilité normale revient également dans l’immense majorité des cas.

 

Trois mois après

En principe et sauf possibles complications ou antécédents particuliers du patient, l’œdème a quasiment totalement disparu après 3 mois, ainsi que les bleus. La structure nasale nouvelle est visible à ce stade, et il est possible de juger de l’aspect quasi définitif du nez. Si de petites imperfections de résultat sont constatées, elles peuvent être corrigées par une petite intervention de retouche, en particulier si l’imperfection concerne un point qui n’est plus susceptible d’évolution.

 

Un an après la rhinoplastie

On considère généralement l’évolution terminée au bout d’un an. Pour les rhinoplasties ouvertes, ce délai correspond aussi à la fin du processus de cicatrisation. C’est à ce stade que le nez prend une forme définitive, qui n’évoluera plus. Même à l’issue de tout ce processus, certaines précautions restent absolument indispensables pour garantir la pérennité du résultat. Par exemple, il faudra éviter autant que possible les activités (notamment sportives) qui exposent le patient à un risque de traumatisme du nez : la structure nasale reste fragile et le résultat peut être compromis en cas de choc important.

 

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Dr Picard