Anatomie du nez ?

Dr Picard    //    FAQs    //    Anatomie du nez ?

Description de l’anatomie du nez

 

1° La peau :

La peau ou étui cutané du nez est fine et souple au niveau du dos du nez et un peu plus épaisse au niveau de la pointe du nez.

Les implications chirurgicales sont :

  • Plus la peau est épaisse, plus l’œdème persistera.
  • Plus la peau est fine, plus les cartilages et les os sont visibles à travers.

 

2° L’hypoderme :

L’hypoderme est une fine couche de tissu graisseux situé sous la peau de la pointe du nez. Il n’y a quasiment pas d’hypoderme dans les autres parties du nez c’est-à-dire dans l’épaisseur des narines et au niveau du dos du nez.

Les implications chirurgicales sont :

  • Pour désépaissir une pointe de nez épaisse, il est parfois nécessaire de retirer directement l’hypoderme.

 

3° Les muscles du nez :

Les muscles du nez constituent une fine épaisseur tissulaire rouge apposée sur les structures osseuses et cartilagineuses du nez appelée SMAS : Système Musculo Aponévrotique Superficiel.

  • Au niveau de la racine du nez se trouvent les muscles Procerus et Corrugateur.
  • Sur le dos du nez se trouve le muscle Transverse du nez.
  • Au niveau de la pointe du nez se trouve le muscle dilatateur des narines.
  • Au niveau de la base du nez se trouvent le muscle abaisseur du septum et le muscle myrtiforme.

Les implications chirurgicales sont :

  • Pour descendre le niveau d’une narine, il est possible de retirer complètement son muscle dilatateur des narines.
  • Pour limiter les mouvements de la pointe du nez en parlant ou en souriant, il est possible de sectionner ou retirer le muscle abaisseur du septum.

 

4° Les cartilages du nez :

  • Les cartilages du nez sont au nombre de 3. Les cartilages alaires, les cartilages triangulaires et le septum.
    • Les cartilages alaires sont les cartilages de la pointe du nez, il y en a un côté gauche et un côté droit.
    • Les cartilages alaires sont divisés en 3 parties :
      • Une partie caudale appelée « crus mnésiales ».
      • Une partie intermédiaire appelée « crus intermédiaire ou dôme ».
      • Une partie céphalique ou supérieure appelée « crus latérales ».

Les implications chirurgicales sont :

      • Ce sont les cartilages alaires qui sont les principaux responsables de la forme de la pointe du nez.
      • Il ne faut pas trop les affiner ou les affaiblir pour ne pas risquer une pointe de nez pincée ou une pointe de nez qui se collabe à l’inspiration. La règle est de laisse au moins 7 millimètres de largeur de crus latérales.
      • Les cartilages bombants sous la peau sont trop longs, il faut les raccourcir.
      • Pour relever la pointe et gagner en projection, il faut décaler le dôme des crus intermédiaires vers les crus latérales, en utilisant la technique du « Lateral Steal ».
      • En cas d’utilisation de la technique du « Lateral Steal », il faut contrôler la longueur des crus mnésiales, en réalisant la technique de « L’overlap ».

 

    • Les cartilages triangulaires sont les cartilages de la partie moyenne du nez, situés entre la pointe du nez et les os de la racine du nez. Les cartilages triangulaires sont responsables de la partie cartilagineuse en cas de bosse du dos du nez.

Les implications chirurgicales sont :

      • Pour traiter une bosse cartilagineuse par la technique structurelle classique, il faut ouvrir les cartilages triangulaires, puis réséquer l’excès de septum puis reconstruire le dos du nez.
      • Pour traiter une bosse cartilagineuse par la technique de la « Preservation Rhinoplasty », les cartilages triangulaires sont entièrement préservés : c’est le principe fondamental de cette technique.
      • Ce sont les cartilages triangulaires qui dessinent les lignes dorsales esthétiques du nez de l’aspect visuel du dos du nez.
      • La reconstruction des lignes dorsales esthétiques par l’interposition de spreader graft ou de spreader flap maintient ouvert la valve interne nasale responsable du bon fonctionnement de la ventilation nasale.

 

    • Le septum nasal est le cartilage de la cloison nasale. Il est censé être plat, dans le sens antéro-postérieur et situé sur la ligne médiane du visage et du nez. C’est le principal soutien du dos du nez et de la pointe du nez. Tout le nez repose sur le septum nasal.

Les implications chirurgicales sont :

      • Toute déviation du nez commence par l’alignement du septum nasal par une septoplastie.
      • Lorsqu’une pointe manque de soutien ou lorsqu’elle est trop relevée, il faut allonger le septum nasal par un greffon d’extension septale.
      • Lorsqu’un nez est trop long, il faut raccourcir la longueur du septum en réséquant la partie caudale (partie inférieure) du septum nasal.
      • Le traitement d’une bosse du dos du nez consiste toujours à retirer l’excès de cartilage septal que ce soit par la technique structurelle classique, la technique ultrasonique ou la technique de « Preservation Rhinoplasty ».

 

5° Les ligaments

Les ligaments sont des liens fibreux solides entres différentes structures du nez :

  • Le ligament interdomal entre les 2 dômes.
  • Le ligament intercrural entre les 2 crus latérales.
  • Le ligament de Pitanguy entre d’un côté le muscle transverse du nez et de l’autre côté la partie caudale du septum ou le muscle orbiculaire de la bouche.
  • Le scroll ligament entre la partie caudale des cartilages triangulaires et la partie supérieure des crus latérales des cartilages alaires.

Les implications chirurgicales sont :

  • Le ligament du Pitanguy participe au soutien et à la projection de la pointe, donc il doit être préservé en cas de manque de projection ou réséquer en cas de pointe hyperprojetée.
  • Le ligament interdomal participe à la symétrie de la pointe du nez, il est systématiquement reconstruit après une chirurgie de la pointe du nez.
  • La reconstruction du scroll ligament permet de soutenir les crus latérales et d’éviter le syndrome de la valve externe.

 

6° Les os

Les os de la pyramide nasale sont constitués par :

  • Les os propres du nez qui sont les 2 petits os situés à la racine du nez.
  • Les parois latérales des os maxillaires qui sont situés de part et d’autre du dos du nez.

Les implications chirurgicales sont :

  • Une bosse du dos du nez par la technique classique nécessite de réséquer la partie antérieure des os propres du nez entre le nasion et les cartilages triangulaires.
  • Une fois la bosse osseuse réséquée lors de la technique classique, il faut rapprocher les extrémités osseuses en les séparant de l’os frontal et de l’os maxillaire grâce à la réalisation d’ostéotomies latérales, transverses et paramédianes.
  • Lorsqu’une bosse du dos du nez est traitée par la technique de « Preservation Rhinoplasty », la pyramide nasale est complètement détachée par des ostéotomies latérales, transverses et de la racine du nez.

 

Quelles sont les sous-unités esthétiques du nez ?

  • Les sous-unités esthétiques du nez sont les différentes unités cutanées renvoyant la lumière, leur zone de jonction étant des zones d’ombre : Dorsum nasal, parois latérales gauche et droite, ailes narinaires gauche et droite, columelle, pointe et triangles mous de Converse.
  • Lors des chirurgies de reconstruction du nez suite à un cancer ou un traumatisme, les défects cutanés sont souvent agrandis pour correspondre à une sous unité complète afin de placer les cicatrices de reconstruction dans les zones d’ombre du nez.
chirurgien esthetique paris docteur frederic picard chirurgien esthetique 92 chirurgien specialiste protheses mammaires lipofilling rhinoplastie

Docteur Frédéric Picard

Le Docteur Frédéric Picard, chirurgien esthétique à Paris et à Levallois, est spécialiste en chirurgie esthétique et réparatrice des seins, du visage (notamment en rhinoplastie), ainsi qu'en chirurgie esthétique des fesses, de la liposuccion, et en chirurgie de l'intime féminin.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?