En savoir plus sur les techniques opératoires d’une rhinoplastie

Dr Picard    //    FAQs    //    En savoir plus sur les techniques opératoires d’une rhinoplastie

Quelles sont les techniques chirurgicales de rhinoplastie ?

Il y a actuellement 3 grandes techniques chirurgicales en rhinoplastie :

  • 1° La « Preservation Rhinoplasty », qui consiste à préserver au maximum les structures osseuses et cartilagineuses du nez, comme cela est expliqué dans le chapitre consacré à cette technique. Cette technique ne peut pas être utilisée pour tous les types de nez.
  • La rhinoplastie classique ou structurelle, qui consiste à retirer l’excès de tissus osseux et cartilagineux avec des instruments classiques (ciseaux et râpes) et à reconstruire les différentes parties du nez pour obtenir le nez le plus harmonieux et le plus joli possible.
  • La rhinoplastie Ultrasonique, qui consiste à réaliser une rhinoplastie structurelle classique mais en utilisant un Piezotome, qui est un instrument à ultrasons spécialisé dans la sculpture et la coupe des structures osseuses et cartilagineuses.

 

Comment sont les cicatrices après une rhinoplastie ?

  • La seule cicatrice visible en cas de rhinoplastie par voie ouverte est la cicatrice columellaire. En pratique, elle est quasiment invisible.
  • Toutes les autres cicatrices sont situées dans le nez, soit le long de la cloison nasale, soir derrière le bord libre de la narine, et rarement au niveau de la plica nasi, au bord caudal des cartilages triangulaires.
  • Il n’y a aucune cicatrice visible en cas de rhinoplastie par voie fermée.

 

rhinoplastie procedure cicatrices docteur frederic picard chirurgien esthetique paris levallois perret

 

Comment traiter une bosse sur le nez ?

Pour traiter une bosse sur le dos du nez, il y a plusieurs techniques possibles :

  • Par la technique du Push-Down de la « Preservation Rhinoplasty »
  • Par la technique structurelle classique :
    • Les cartilages triangulaires sont ouverts de chaque côté du septum.
    • L’excès de septum est réséqué avec un ciseau à cartilage.
    • L’excès osseux est limé à la râpe.
    • Les volets osseux sont rapprochés après réalisation des ostéotomies latérales et obliques.
    • Le dos du nez est reconstruit par des « spreader graft » ou des « spreader flap ».
  • Par la technique structurelle ultrasonique :
    • Les cartilages triangulaires sont ouverts de chaque côté du septum.
    • L’excès de septum est réséqué avec un ciseau à cartilage.
    • L’excès osseux est limé aux ultrasons.
    • Les volets osseux sont rapprochés après réalisation des ostéotomies latérales et obliques aux ultrasons.
    • Le dos du nez est reconstruit par des « spreader graft » ou des « spreader flap ».

 

Comment traiter un manque de définition de la pointe du nez ?

Les techniques permettant de mieux définir la pointe d’un nez sont :

  • Créer un soutien solide de pointe par un étai columellaire, un greffon d’extension septale ou une suture de type Tongue in Groove.
  • Suture de pointe de type « Intra domale ».
  • Résection de l’hypoderme de la pointe du nez.
  • Mise en place d’un greffon d’apposition de Sheen ou de Peck.

 

Comment traiter un manque de soutien de la pointe du nez :

  • En cas de septum court ou de taille adaptée : mise en place d’un greffon d’extension septale avec suture de pointe de type « Tongue in Groove ».
  • En cas de septum long : Suture de pointe de type « Tongue in Groove ».

 

Comment traiter un manque de projection de la pointe du nez ?

Les techniques qui permettent de traiter un défaut de projection de pointe sont :

  • Suture de pointe de type « Intra domale ».
  • Suture de pointe de type « Lateral steal ».
  • Suture de pointe de type « Tongue in Groove ».
  • Mise en place d’un étai columellaire.
  • Mise en place d’un greffon d’extension septale.
  • Mise en place d’un greffon d’apposition de type greffon de Sheen ou de Peck.

 

Comment reculer une pointe hyperprojetée :

Les gestes permettant de reculer une pointe sont :

  • Diminuer les soutiens de pointe :
    • Reculer le septum et les cartilages triangulaires.
    • Réséquer le ligament de Pitanguy.
    • Ouvrir le scroll ligament.
  • Diminuer la longueur des cartilages alaires :
    • Réalisation d’un overlap des crus latérales.
    • Réalisation d’un overlap des crus mnésiales.
  • Diminution de la longueur des narines en réséquant les pieds narinaires.

 

Comment traiter une racine de nez creuse ?

 

Quelles sont les implications chirurgicales entre un cartilages du nez fort et un cartilage du nez faible ?

  • Un cartilage du nez fort permet de construire une charpente solide en vue de sculpter un nouveau nez. Il est donc possible de le détacher de tous ses soutiens comme son périchondre et ses ligaments.
  • Un cartilage du nez plus faible nécessite de faire des gestes plus mesurés, c’est à dire de diminuer la quantité de résection cartilagineuse. Certains ligaments comme le scroll ligament ou le ligament de Pitanguy sont conservés le plus possible pour moins déstabilisés les cartilages fins. Le renforcement des cartilages fragiles par des greffons est parfois nécessaire pour augmenter la solidité du résultat.
chirurgien esthetique paris docteur frederic picard chirurgien esthetique 92 chirurgien specialiste protheses mammaires lipofilling rhinoplastie

Docteur Frédéric Picard

Le Docteur Frédéric Picard, chirurgien esthétique à Paris et à Levallois, est spécialiste en chirurgie esthétique et réparatrice des seins, du visage (notamment en rhinoplastie), ainsi qu'en chirurgie esthétique des fesses, de la liposuccion, et en chirurgie de l'intime féminin.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?