Prothèse mammaire qui bouge : que faire ?

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Prothèses mammaires

Même s’il s’agit d’une complication rare, il peut arriver qu’une prothèse mammaire se déplace au fil du temps.

Une fois que le déplacement est confirmé, il existe heureusement des solutions pour y remédier.

 

Prothèses mammaires qui bougent : quelles sont les causes possibles ?

 

Quand un implant mammaire est posé, quelle que soit la technique, une capsule fibreuse vient progressivement se former autour de lui et y adhérer, au cours des premières semaines qui suivent l’intervention. Le rôle de cette capsule est de maintenir la prothèse en place dans le temps.

Il peut parfois arriver que ce processus se complique : mauvaise qualité de la capsule ou adhérence insuffisante. L’implant n’est alors pas assez étroitement maintenu en place et il dispose de suffisamment d’espace dans la loge prothétique pour se déplacer.

Les causes de cette anomalie de formation de la capsule peuvent rester inexpliquées. Parfois, une cause précise est retrouvée :

  • Suivi insuffisant des consignes post-opératoires, notamment celles visant à assurer un parfait maintien de la poitrine après l’opération (port du soutien-gorge de contention) ou préconisant l’arrêt temporaire des activités sportives (qui font courir un risque de chocs ou de tractions au niveau de la poitrine).
  • Traumatisme au niveau du sein qui endommage la capsule, en cours de formation ou déjà formée.
  • Modalités opératoires : les poses de prothèses par incision sous l’aisselle semblent davantage exposer à ce type de problème.

Dans l’immense majorité des cas, la mauvaise qualité de la capsule fibreuse n’est pas prévisible.

 

Prothèse mammaire qui bouge : quels sont les signes ?

 

Il est tout à fait normal que la prothèse ne soit pas totalement fixée dans les premières semaines après l’intervention : c’est justement au cours de cette période que la capsule se forme. L’adhérence n’est donc pas encore parfaite, et c’est bien la raison pour laquelle le port du soutien-gorge de contention est si important. L’œdème peut aussi donner l’impression que les seins ne sont pas symétriques.

En revanche, certains signes doivent alerter et amener la patiente à consulter rapidement son chirurgien :

  • Asymétrie persistante entre les seins.
  • Sein qui paraît “désaxé” sur le côté ou vers le bas : ce défaut est plus visible en cas de prothèses anatomiques que pour les prothèses rondes.
  • Forme inhabituelle du sein, par exemple un mamelon pointant vers le haut ou une partie basse du sein qui semble “bombée”. Là encore, l’anomalie est plus repérable sur les prothèses anatomiques.

Il est donc important que, passées les premières semaines post-opératoires, la femme consulte rapidement son chirurgien pour détecter tôt tout problème de capsule et décider de la conduite à tenir.

 

Prothèse mammaire qui bouge : quelles solutions ?

 

La consultation auprès du chirurgien permet d’identifier la nature du problème et diagnostiquer de façon certaine le déplacement de la prothèse. Ce diagnostic sera souvent posé grâce à l’examen clinique en premier lieu, complété par des examens radiographiques.

La solution ne peut être que chirurgicale. Dans certains cas, il sera possible de garder l’implant initial en se limitant à un repositionnement.

Souvent, il faudra remplacer la prothèse par une autre.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Dr Picard